Communiqué de Mgr Marceau – Évêque de Nice

Communiqué de Mgr Marceau

Évêque de Nice

Suite à la mise en examen d’un prêtre de Nice qui intervint au sein de l’Institution Stanislas de 1987 à 1996.

Le 1er février 2018, France 3 Côte d’Azur avait fait état d’une plainte déposée auprès du procureur de la République, par un homme à l’encontre d’un prêtre du diocèse de Nice, pour abus sexuels. Nice-Matin avait révélé un entretien du procureur de la République de Nice avec la presse, évoquant l’éventualité de faits non prescrits.

Dès le 1er septembre 2017, j’avais pris les mesures qui s’imposaient pour signifier la prise au sérieux d’allégations dont les autorités judiciaires étaient saisies, en suspendant ce prêtre de tout ministère auprès de mineurs (catéchèse, aumônerie, activités diverses).

Le 7 mai 2018, le procureur de la République avait indiqué l’ouverture d’une information judiciaire à l’encontre de ce même prêtre pour des faits non prescrits.

M’étant engagé, si d’autres développements judiciaires intervenaient, à appliquer les dispositions prévues par le droit canonique et les recommandations du Vatican dans ce genre de situations, j’avais donc rendu le jour-même un décret le suspendant de ses fonctions de curé, et nommé un administrateur paroissial.

Aujourd’hui, samedi 24 novembre 2018, nous apprenons via le média Europe 1 une information nouvelle, émanant du procureur de la République, selon laquelle ce prêtre a été mis en examen et placé en détention provisoire jeudi soir pour des faits d’agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans.

À la lumière de ces nouveaux éléments, les décisions canoniques prises précédemment sont évidemment maintenues.

Notre Église demeure atteinte et meurtrie par la gravité de cette affaire. Au-delà de la dimension judiciaire, je renouvelle aux personnes blessées par ces faits ma profonde compassion.

André MARCEAU
Évêque de Nice

Samedi 24 novembre 2018

 

0

COMMÉMORATION DU 11 NOVEMBRE

Nous commémorons cette année le centenaire de l’armistice du 11 novembre 1918, qui mit fin à la Première Guerre Mondiale.

Notre communauté doit à cette occasion célébrer le souvenir de ces millions d’hommes qui sont partis combattre pour leur patrie, pour leur famille, au risque de leur vie – et qui, pour beaucoup trop d’entre eux, l’ont donnée.

Une grande plaque commémorative installée dans le hall de Stanislas nous rappelle les noms des « Anciens Élèves du Petit Séminaire puis de l’École Masséna Morts pour la Patrie ».

Une seconde plaque est consacrée « Aux Anciens Élèves de Stanislas-Masséna morts au Champ d’Honneur 1939-1945 et 1956 ».

Le centenaire du 11 novembre 1918 concerne évidemment avant tout nos anciens morts pour la France pendant la Première Guerre Mondiale, mais nous devons honorer à cette occasion la mémoire de l’ensemble de nos anciens qui ont donné leur vie pour notre pays. Ce travail a pour objet de rendre vivant leur souvenir.

Le drapeau du 363ème Régiment d’Infanterie portant le Sacré Cœur était conservé dans les archives de l’association des anciens élèves de Stanislas Masséna.

On peut supposer que ce drapeau interdit par l’Etat-Major des Armées en 1917, comme tous ceux qui portaient le Sacré-Cœur, fut confié à un prêtre enseignant au sein du collège Masséna, un prêtre qui accompagnait alors le régiment ou en connaissait un des officiers. Ce drapeau est un témoignage historique important du sens du sacrifice et de l’Espérance qui portaient ces hommes au milieu de la boue et du sang des tranchées.

VOUS POUVEZ TELECHARGER CI DESSOUS LE DOCUMENT REALISE POUR FAIRE REVIVRE LA MEMOIRE DE CES ANCIENS

LES ANCIENS DU COLLEGE STANISLAS-MASSENA MORTS POUR LA FRANCE

Merci aux élèves des Classes de Première S (2017-2018) et à leur professeur, Madame Zeitoun, pour leur important travail de recherche.

BE Faivre

Chef d’Établissement

0

SAMEDI 13 OCTOBRE 2018 – UN JOUR IMPORTANT DANS LA VIE DE STANISLAS

DEUX ÉVÉNEMENTS TRÈS IMPORTANTS

LE RASSEMBLEMENT DE PLUS DE 400 JEUNES DE QUATRIÈME

A BUEUIL LES LAUNES

POUR « CAP MONTAGNE »

AUTOUR DE MGR MARCEAU

Dont 70 jeunes de Stanislas

LES OBSÈQUES D’UN GRAND AMI DE STANISLAS

M. ANTOINE VACHETTA

QUI S’EST DÉVOUÉ PENDANT 25 ANS

COMME PRÉSIDENT DE L’ASSOCIATION EN CHARGE DE LA CONSTRUCTION ET DE L’ENTRETIEN DE NOS BÂTIMENTS.

REMERCIEMENTS DE L’ABBÉ DRION

RESPONSABLE DU GROUPE DE PRÊTRES DU DIOCÈSE

ACCOMPAGNANT LA SAI « STANISLAS MASSENA »

« Antoine, notre ami Antoine…

Avec ses cigarillos, son regard pétillant quand on parlait  » choucroute  »  » mais aussi   » plats italiens « , et  » bon vin  » ;

Avec, plus profondément, son amour pour le Service de l’Église, des prêtres, de l’Enseignement Catholique, et de « STAN », comme il disait…

Avec son expérience de la nature humaine, ses appréciations si justes des personnes, sa compétence financière et immobilière…

Avec son dévouement infatigable au service de l’Évêque de Nice, alors Mgr BONFILS, pour l’aider à relever le Collège Stanislas de Nice, à l’embellir, l’agrandir et le faire croître… jusqu’à aujourd’hui encore…

Oui, Antoine, vous me faîtes penser à ces paroles de Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus qu’elle prononça avant sa mort :« Je passerai mon Ciel à faire du bien sur la terre »   Que le Seigneur vous accorde cette grâce de continuer à faire le bien, à NOUS faire du bien, dans cet esprit de « serviteur » où vous avez excellé, de Serviteur de Dieu et de son Église, de Serviteur de l’Éducation catholique pour nos jeunes, ces jeunes qui sont l’avenir de notre monde et de l’Église.

Antoine, que le Seigneur miséricordieux, vous accueillant dans son Paradis, vous dise :

« Bon Serviteur, tu t’es montré fidèle dans de petites choses. Je t’en confierai de plus grandes. Entre dans la JOIE de ton Maître ».

                                           Qu’il en soit ainsi.

0

MONTREAL : RECONSTITUTION DU LIEN ENTRE LES COLLEGES ISSUS DE STANISLAS PARIS – par B-E FAIVRE

Nous venons de faire renaître l’alliance naturelle entre les établissements issus de Stanislas Paris.

Du dimanche 15 au mercredi 18 avril, nous avons en effet passé quatre journées très fructueuses à Montréal, Régis Brandinelli, chef d’établissement de Stanislas Cannes, Julien Martinez, son responsable du développement international, et moi-même. Nous avons été accueillis par Philippe Warin, Directeur de Stanislas Montréal et son équipe de Direction.

Stanislas Montréal

Philippe Warin (au centre) et son équipe de Direction nous accueillent

Cette rencontre a d’abord permis de renouer le lien historique qui nous unit et de confirmer l’existence d’une solide identité commune héritée de Stanislas Paris.

Stanislas Montréal est un magnifique établissement de plus de 2500 élèves, sur Montréal pour l’essentiel, mais aussi sur Québec. La qualité de ses élèves formés selon les critères du Baccalauréat français, avec des compléments pédagogiques adaptés aux programmes canadiens, est particulièrement appréciée des universités montréalaises.

Ensemble, nous avons établi les bases d’une coopération destinée à permettre la création de standards communs à nos établissements pour optimiser plus encore l’accès de nos jeunes aux meilleures filières de l’enseignement supérieur, en France comme au Québec ou dans d’autres universités étrangères.

Notre rassemblement a provoqué l’intérêt des universités montréalaises les plus réputées: grâce à Philippe Warin et  à l’association de nos établissements, nous avons été reçus lundi 16 et mardi 17 avril par les responsables du recrutement des étudiants de Mc Gill, puis de l’université de Montréal, d’HEC et de Concordia.
Ces responsables ont pu nous exprimer leurs attentes et manifester leur intérêt pour l’établissement d’un standard Stan.

L’intérêt de notre démarche a été confirmé dimanche 15 avril au soir par une longue rencontre avec plusieurs anciens de Stan Cannes actuellement élèves à Mc Gill et HEC, qui ont dit leur bonheur d’étudier à Montréal. Il a aussi été confirmé  par la présence à nos côtés de la Consule Générale de France au Québec, Madame Laurence Haguenauer, à l’occasion d’un cocktail organisé autour de nous par Philippe Warin et les responsables de son associaton de gestion mardi 17 au soir.

Mme La Consule Générale

Concrètement, nous nous préparons à développer un partenariat sur le long terme entre nos établissements autour de projets pour nos élèves de tous âges : projets pédagogiques communs, « summer academies », échanges linguistiques, etc.
Nous allons aussi préparer de façon concertée la mise en oeuvre de la réforme du lycée prévue pour les deux prochaines années. Nous souhaitons ainsi offrir aux élèves de nos différents établissements les standards de haut niveau les mieux adaptés à la diversité de leurs projets d’études supérieures, en France comme à l’étranger.

Nous exprimons notre profonde reconnaissance à M. Warin et à son équipe pour la très grande générosité de leur accueil et pour leur professionnalisme. La collaboration dans laquelle nous nous engageons s’annonce pleine de promesses pour nos élèves.

Bernard-Emmanuel FAIVRE

Chef d’Etablissement

0

12 ET 13 AVRIL 2018 – 91 ÉLÈVES DE STANISLAS PARTICIPENT A LA 5ème CONFERENCE ONU NICE

91 élèves de Collège et de Lycée ont pris une part active à la 5ème conférence de l’ONU – Nice organisée par le collège Vernier,  aux côtés de plus de 300 autres jeunes venus pour certains de Berlin et d’Istanbul.

Le 12 avril, ils se sont dispersés dans les diverses commissions réparties dans trois établissements niçois.

A noter particulièrement les 41 lycéens des Sections Européennes de Stanislas qui ont participé à l’ « Economic and Social Council  » au sein duquel l’ensemble des résolutions et des débats ont été réalisés en Anglais.

Le 13 avril, ils se sont tous réunis en assemblée plénière au sein de l’hémicycle du CUM (Centre Universitaire de la Méditerranée) pour voter les résolutions adoptées en commission.

 

 

REPORTAGE DE FRANCE 3

C’est pour eux une expérience exceptionnelle – qui leur a permis d’ouvrir leur regard sur des réalités complexes et de développer une grande diversité de compétences nouvelles. Ils ont participé à cette simulation grandeur nature en tant que représentants de nombreux pays membres de l’ONU, sur des thèmes aussi cruciaux que la lutte contre le recrutement d’enfants soldats, ou pour le développement du tourisme responsable.

 

0

DEUXIEME TROPHEE STAN’UP A L’EDHEC – 5 AVRIL 2018

Jeudi 5 avril 2018, 54 Collègiens et Lycéens ont participé à la « Pitch Party » qui s’est tenue dans le grand amphithéâtre de l’EDHEC.

Après un trimestre de travail en équipe sur la modélisation d’une startup, en suivant les principes du « Lean Startup » et avec l’accompagnement d’un coach, ils ont concouru pour l’obtention de quatre prix :

Le Grand Prix du Jury – gagné par le projet « Mon Toit Pour Toi » (Une élève de 6ème et une élève de 5ème)

Le trophée de l’innovation – gagné par le projet « Néo Masque » (3 élèves de 2de)

Le coup de coeur du jury – gagné par le projet « Jeu Tri » (3 élèves de 5ème)

Le prix du Public – gagné par le projet « Mon Toutou » (3 élèves de 1ère)

Ce travail important a pu être fourni grâce à l’animation dynamique d’une enseignante d’Economie, Mme Christelle CAUCHETEUX, fondatrice de la « Life Bloom Academy », qui a su pérenniser la création du parcours pédagogique Stan’Up créé l’année précédente par Mme Eva PICCON pour les élèves de l’institut Stanislas..

Nos élèves ont aussi bénéficié de nombreux soutiens :

– celui de l’EDHEC qui nous a accueillis pour notre « Pitch Party »

– celui d’EPITECH qui a accompagné les groupes souhaitant créeer un site web ou une appli dans le acdre de leur projet

– celui de la « Sustainable Design School » et de « Fab’Azur » qui ont accueilli de nombreux élèves et leur ont permis de donner une nouvelle dimension à leurs projets.

Un grand merci aussi à Line et Lagardère.

Un grand merci au coachs.

0

HOMMAGE AU LIEUTENANT-COLONEL ARNAUD BELTRAME LU LE MERCREDI 28 MARS

Âgé de 44 ans, marié, le Lieutenant-Colonel Beltrame est mort samedi en service commandé, dans l’accomplissement de sa mission au service de la France, aux côtés des trois autres victimes d’un nouvel attentat perpétré par un terroriste islamiste, dans la commune de Trèbes dans l’Aude.

Pourquoi commémorer le décès du Lieutenant-Colonel Beltrame ? Arnaud Beltrame s’est sacrifié pour remplacer une femme prise en otage.

Nous devons citer le Pt de la République : « Au cœur de l’action, il a fait preuve d’un sang-froid exceptionnel et a illustré les vertus militaires d’une manière éclatante, qui mérite respect et admiration de la Nation tout entière. […] Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame est mort au service de la Nation, à laquelle il avait déjà tant apporté. En donnant sa vie pour mettre un terme à l’équipée meurtrière d’un terroriste djihadiste, il est tombé en héros »

Pour sa femme Marielle Beltrame, qu’il avait épousée civilement en 2016 et se préparait à épouser religieusement l’été prochain, « on ne peut comprendre son sacrifice si on le sépare de sa foi personnelle. C’est le geste d’un gendarme et le geste d’un chrétien. Pour lui les deux sont liés, on ne peut pas séparer l’un de l’autre ». Elle ajoute : « Les obsèques de mon mari auront lieu en pleine Semaine sainte, après sa mort un vendredi, juste à la veille des Rameaux, ce qui n’est pas anodin à mes yeux. C’est avec beaucoup d’espérance que j’attends de fêter la résurrection de Pâques avec lui » (interview par l’hebdomadaire « La Vie »).

Enfin, pour le prêtre qui le préparait au mariage et lui a donné les derniers sacrements, le sacrifice du Lieutenant-Colonel Beltrame s’explique par sa foi dans cette parole de l’Évangile selon St Jean (J 15, 13) : « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis ».

0

MARAUDES

« Depuis octobre 2017, je participe aux Maraudes. L’opération est organisée par la Légion de Marie et soutenue par notre lycée Stanislas. L’Association vient en aide aux Sans Domicile Fixe en leur fournissant un repas chaud et des denrées alimentaires. Une fois par mois, j’aide donc à la distribution de repas. Nous nous retrouvons avec plusieurs lycéens de Stanislas, encadrés par des adultes, pour participer à la disposition des tables, des caisses de fruits, de légumes, du café, des viennoiseries etc. Puis nous commençons la distribution, à l’église du Port, puis à l’église du Vœu et enfin à l’église Notre-Dame. Nous sommes tout au long de la soirée bien encadrés par les bénévoles qui œuvrent depuis plusieurs années au sein de l’Association. Ils nous sont très reconnaissants de l’aide que nous leur apportons, l’ambiance est très chaleureuse (et les craintes des parents concernant la sécurité ont vite été balayées !). Je pense que l’une des raisons principales de ma volonté à poursuivre cette action de bénévolat, est le contact que nous avons avec les plus démunis. Pour moi, la plus grande récompense, sont les sourires de ceux que nous aidons. Ils m’apportent plus que ce que je peux leur apporter. C’est très gratifiant de pouvoir donner de son temps tout en passant un bon moment de convivialité. J’ai le sentiment, avec cette expérience, d’avoir grandi, d’être plus consciente des problèmes de notre société. Mais le plus important selon moi, est de se rendre compte que si chacun s’engage en donnant un peu de son temps, les choses peuvent réellement s’améliorer. Je vous encourage vivement à tenter l’expérience et me propose de répondre à vos questions si besoin !

Elisa, 2nde.

 

0
Page 1 du 2 12